Podcast "Allo CAP EMPLOI" #3 : Le maintien dans l'emploi

podcast Allo cap emploi

Pour ce troisième podcast, avec Alexandra Hevin et Nathalie Crumbach, nous parlerons du maintien dans l'emploi malgré l'irruption du handicap dans la vie professionnelle.

L’intérêt de ce podcast est de permettre aux différents publics des CAP EMPLOI de prendre connaissance des divers services de l’Organisme de Placement Spécialisés au service des personnes handicapées et des employeurs. Et notamment de produire de la documentation parfaitement adaptée aux publics malvoyants. Ce podcast est un outil ludique pour les malvoyants, mais nous devons aussi penser aux malentendants, c'est pourquoi vous retrouverez la retranscription du podcast en fin d'article.

On pense souvent au recrutement, mais il ne faut pas oublier que l’une de ses autres grandes missions est aussi le maintien dans l’emploi. Il s’agit de trouver des solutions adaptées pour conserver son activité en tenant compte de votre état de santé : Cap emploi s’active donc à la recherche et mise en oeuvre de solutions pour conserver son emploi, après l’apparition d’un handicap dans votre vie.

Vous pouvez nous suivre et vous abonner sur Podcast Addict, Spotify, Deezer, soundcloud, l'application Apple ou directement sur ausha...

Retranscription du Podcast #3 : LE MAINTIEN DANS L'EMPLOI

INTRO : Bonjour et bienvenue dans votre tout nouveau podcast ALLO Cap emploi, si vous avez des questions sur le handicap et sur l’emploi, vous êtes au bon endroit.

JINGLE « ALLO Cap emploi »

Guillaume : Après avoir expliqué, dans des épisodes précédents de notre podcast, ce qu’était un Cap emploi et Cheops (le réseau national des Cap emploi), il est temps de vous présenter, l’une des missions essentielles des Cap emploi. En effet, on pense souvent au recrutement, mais il ne faut pas oublier que l’une de ses autres grandes missions est aussi le maintien dans l’emploi.

Il s’agit de trouver des solutions adaptées pour conserver son activité en tenant compte de votre état de santé : Cap emploi s’active donc à la recherche et mise en oeuvre de solutions pour conserver son emploi, après l’apparition d’un handicap dans votre vie.

Pour cela, je reçois à nouveau Alexandra Hevin, la responsable du Cap emploi de la Moselle et Nathalie Crumbach, chargé de mission et coordinatrice adjointe pour le maintien dans l'emploi.

Guillaume : Bonjour Alexandra, comment ça va depuis la dernière fois ?

Alexandra : Bonjour Guillaume. Hé bien écoutes, ça va très bien.

Guillaume : Bonjour Nathalie, ravi de t’accueillir.

Nathalie : Bonjour. Merci de me recevoir.

Guillaume : Alexandra, est-ce que tu peux nous expliquer le principe du maintien dans l’emploi ?

Alexandra : Alors, le principe du maintien en emploi, en tout cas notre mission, c'est d'accompagner des salariés qui rencontrent des soucis de santé. Et du fait de ces soucis de santé, ils risquent de perdre leur emploi parce qu'ils ne peuvent plus forcément exercer leur poste. Donc, notre mission est de les accompagner, avec leurs employeurs et les médecins du travail, pour ensemble, essayer de trouver une solution pour qu'ils puissent se maintenir à leurs postes. 

Par rapport aux situations qui nous arrivent dans le service, on a à peu près 90% des salariés qui sont maintenus sur leur poste ou dans leur entreprise.

Guillaume : Si jamais il m’arrive quelque chose et que je devienne une personne en situation de handicap, que devrais-je faire pour entrer en contact avec un Cap emploi pour conserver mon emploi ?

Alexandra : Le premier conseil qu'on peut donner à ces salariés, c'est tout d'abord de prendre contact avec leur médecin du travail. Il est le garant de leur santé sur leur lieu de travail et c'est donc une des premières personnes effectivement à contacter. Ensuite, la personne peut prendre directement contact avec Cap emploi, nous appeler pour nous expliquer quel est son soucis et nous prendrons alors contact également avec son médecin. 

L'autre personne qui peut prendre contact avec Cap emploi pour un soucis de maintien dans l'emploi, c'est l'employeur. Il peut aussi nous contacter directement : il nous appelle, il nous envoi un mail, il peut aussi nous joindre via les réseaux sociaux et nous ferons de toute façon un lien et nous prendrons contact avec lui. Et ensuite, on travaillera ensemble avec toutes les parties.

Guillaume : Alors là Nathalie, je vais me tourner un peu vers toi : Comment fonctionne ce dispositif avec tous ces acteurs ?

Nathalie : Les acteurs du maintien dans l'emploi... L'acteur principal est tout d'abord le salarié concerné par la démarche. Ensuite, nous travaillons conjointement avec les médecins du travail, qui sont des acteurs pivots de la démarche du maintien dans l'emploi. Et bien entendu l'employeur ou tous les acteurs internes à l'entreprise : ça peut être un infirmier d'entreprise, le médecin du travail interne ou encore le CSE ou d'autres acteurs de la sécurité au travail dans l'entreprise.

Comme le disait Alexandra, tout part d'un signalement : nous allons réceptionner une demande qui peut très bien émaner du salarié, du médecin du travail ou de l'employeur. Et à partir de ce moment, nous allons prendre contact auprès de l'ensemble de ces acteurs pour organiser des entretiens avec le salarié, l'employeur et des observations sur le poste de travail afin d'avoir une compréhension globale de la situation de travail et de santé de la personne.

Guillaume : Quels sont les critères requis pour que cela fonctionne entre ces différents acteurs ?

Alexandra : Comme on l'a dit précédemment, effectivement Cap emploi est composé de deux axes : un axe recrutement, insertion vers l'emploi pour les personnes en situation de handicap et un axe maintien en emploi. Pour notre équipe insertion, nous avons une vingtaine de collaborateurs chargés de mission qui oeuvrent en ce sens. Et l'équipe de maintien dans l'emploi est composée de six chargés de mission qui interviennent sur tout le département, dans toutes les entreprises, qu'elles soient privées ou publiques pour agir sur le maintien en emploi.

Sur une année, on accompagne à peu près 600 salariés, qui sont en difficultés sur leurs postes et que nous essayons d'aider à se maintenir en entreprise.

Nathalie : Dans le cadre du maintien dans l'emploi, on peut entendre ce maintien sur différents axes. Le premier va être le maintien sur le poste de travail du salarié concerné en envisageant des aménagements matériels et techniques, afin de compenser en partie, ou en totalité, le handicap de la personne. Mais lorsque le maintient en poste n'est pas envisageable, nous pouvons très bien travailler avec l'employeur et le médecin du travail sur des démarches de reclassement en interne sur un autre poste adapté. Toujours avec la possibilité de mobiliser des aides auprès de nos financeurs, que cela soit l'Agefiph dans le privé ou le FIPHFP dans le public. Donc des aides financières, matérielles, techniques ou humaines permettant de compenser le handicap de la personne.

L'autre partie est le maintien dans l'emploi sur un autre poste. C'est à dire dans le cadre d'un reclassement, donc en dehors des adaptations matérielles et techniques. On peut également accompagner la personne dans l'acquisition de nouvelles capacités, de nouvelles compétences ; via par exemple, le bilan de compétences ou de nouvelles formations pour que ces compétences soient adéquates au nouveau poste visé.

Guillaume : Est-ce que tu aurais un exemple à nous donner ?

Nathalie : Oui, des aménagements qui reviennent relativement souvent dans le domaine tertiaire, ça va être par exemple, une salariée qui occupe un poste administratif avec un soucis de santé d'ordre moteur. Au niveau du rachi, il y a souvent dans ce secteur des maladies professionnelles au niveau du canal carpien, au niveau du dos, hernie discale, etc... Par exemple, en aménagement de poste matériel, on peut envisager un bureau de travail réglable en hauteur afin que le salarié puisse alterner la position assise et debout. On peut coupler cet aménagement avec un siège adapté à la pathologie avec différents réglages et une assise dynamique. Et toute la connectique qui peut aller avec, comme une souris verticale... Une rehausse pour l'écran, afin que la personne évite de faire des flexion de la nuque...

Guillaume : Quelle est la part du maintien dans l’emploi qui fonctionne ?

Alexandra : Par rapport aux situations qui nous arrivent dans le service, on a à peu près 90% des salariés qui sont maintenus sur leur poste ou dans leur entreprise. On est déjà très satisfait de ce taux. Mais bien sûr, ce n'est pas possible pour tout le monde et dans certains situations, les personnes, malheureusement, sont licenciées pour inaptitude et perdent leur emploi. Pour ces personnes qui ne peuvent pas être maintenue, on a un autre service (qui fera l'objet d'un autre podcast), c'est notre service de transition professionnel où nous accompagnons des salariés qui vont perdre leur emploi et qui veulent se reconvertir sur un autre métier.

Guillaume : Merci Alexandra et Nathalie pour toutes ces explications, nous allons approfondir certains de ces sujets dans les épisodes ultérieurs de ALLO Cap emploi. Dans le prochain épisode, nous parlerons de la Maison Départementale des Personnes Handicapées, la MDPH... On va se quitter en musique avec un peu de jazz pour une fois  avec le titre « Intro » du groupe Quantum Jazz. Donc au revoir à bientôt et merci de nous écouter.

Alexandra : Merci Guillaume, à bientôt.

Nathalie : Merci Guillaume, au revoir...

MUSIQUE DE FIN

Partager cet article


Les partenariats