Podcast "Allo CAP EMPLOI" #2 : Présentation du réseau Cheops

podcast Allo cap emploi

Alors que le déconfinement s'organise peu à peu, voici l'épisode 2 du podcast ALLO CAP EMPLOI, où nous allons traiter du réseau CHEOPS.

L’intérêt de ce podcast est de permettre aux différents publics des CAP EMPLOI de prendre connaissance des divers services de l’Organisme de Placement Spécialisés au service des personnes handicapées et des employeurs. Et notamment de produire de la documentation parfaitement adaptée aux publics malvoyants. Ce podcast est un outil ludique pour les malvoyants, mais nous devons aussi penser aux malentendants, c'est pourquoi vous retrouverez la retranscription du podcast en fin d'article.

Dans cet podcast, nous allons continuer de parler un peu de la crise sanitaire, mais cette fois, au travers de l’exploration d’un sigle, aux côté de l’Agefiph ou de la Fiphfp et que les personnes en situation de handicap doivent souvent entendre : CHEOPS. Il s’agit du Conseil national Handicap & Emploi des Organismes de Placement Spécialisés, représente les Cap emploi auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des partenaires sociaux.

Pour cela, nous recevons Carole Poirot, la conseillère technique Animation-Capitalisation-Communication du Réseau CHEOPS.

Vous pouvez nous suivre et vous abonner sur Podcast Addict, Spotify, Deezer, soundcloud, l'application Apple ou directement sur ausha (voir les quelques liens ci-dessous)...

Retranscription du Podcast #2 : CHEOPS

INTRO : Bonjour et bienvenue dans votre tout nouveau podcast ALLO Cap emploi, si vous avez des questions sur le handicap et sur l’emploi, vous êtes au bon endroit.

JINGLE « ALLO Cap emploi »

Guillaume : La dernière fois, nous parlions de ce qu’était un Cap emploi, son rôle en tant qu’Organisme de Placement Spécialisés au service des personnes handicapées et des employeurs en période de confinement. Période de crise sanitaire oblige… Nous allons continuer d’en parler un peu, mais cette fois au travers de l’exploration d’un sigle, aux côté de l’Agefiph ou de la Fiphfp et que les personnes en situation de handicap doivent souvent entendre : CHEOPS. Il s’agit du Conseil national Handicap & Emploi des Organismes de Placement Spécialisés, représente les Cap emploi auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des partenaires sociaux.

Pour cela, je reçois Carole Poirot, la conseillère technique Animation-Capitalisation-Communication du Réseau CHEOPS.

Guillaume : Bonjour Carole, merci de prendre le temps d’un petit skype avec nous, comment ça va ?

Carole : Ça va bien merci, même si la période est complexe nous sommes sur le pont.

Guillaume : Est-ce que tu peux présenter ce qu’est CHEOPS et nous dire quel est ton rôle au sein de cette structure ?

Carole : Cheops est l'instance de représentation nationale des Cap emploi. Les Cap emploi sont des acteurs du service public de l'emploi en charge des missions d'insertion, de maintien dans l'emploi et de suivi durable des personnes et des employeurs. Cheops représente donc ce réseau et au travers de cela plus de 225 000 personnes et 160 000 employeurs accompagnés.

Les actions permanentes de Cheops ont pour objet, 3 missions : d'abord représenter l'ensemble des organismes de placements spécialisés (donc les Cap emploi), la deuxième mission participe à la définition et à la mise en oeuvre des politiques d'actions de l'emploi, à la formation et au maintien dans l'emploi des personnes en situation de handicap. Et enfin, la troisième mission est de professionnaliser les équipes et les acteurs de la gestion des ressources humaines pour l'emploi des personnes handicapées, à travers deux points : le centre de formation handi formation et aussi la démarche qualité.

Cheops vient surtout du besoin au niveau national des pouvoirs publics et des partenaires à avoir un interlocuteur identifié sur la problématique emploi et handicap. Cheops est un interlocuteur reconnu auprès du ministère du travail et de la délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle (DGEFP)*, mais aussi du secrétariat d'état des personnes handicapées. Nous sommes présents dans les consultations et concertation de la politique de l'emploi des personnes handicapées. Nous sommes l'interlocuteur pour bâtir les partenariats entre les différents acteurs de l'emploi et du handicap, comme par exemple Pôle Emploi, avec qui nous avons une convention de coopération renforcée mais aussi des acteurs comme l'Agefiph...

À mon niveau, je suis en charge de la communication de Cheops, donc tout ce qui va être publication, communication digitale, sites internets, réseaux sociaux, la communication évènementielle et aussi sur les médias. Nous sommes une équipe de six personnes au total de permanente au sein de Cheops.

La continuité de service a été assurée. Du 16 mars au 24 avril, sur une enquête auprès de 60 Cap emploi, 58 000 personnes handicapés ont été contacté par les équipes et quasiment 10 000 employeurs. Les équipes ont continuer à recueillir des offres d'emplois et signer des contrats de travail pour les travailleurs handicapés.

Guillaume : Cheops s’appuie sur un socle de valeurs associatives et entrepreneuriales de type réseau. Comment fonctionne ce réseau justement  comment s’articule-t’il autour des Cap emploi ?

Carole : Nous fonctionnons en mode associatif : nous avons une gouvernance avec un conseil d'administration, un bureau, des instances de pilotages, des commissions thématiques par sujets stratégiques. Nous avons par exemple, des commissions formations, des commissions maintien, des commissions employeurs... Nous avons également des groupes de travail en fonction de l'actualité. En ce moment par exemple, nous avons d'importants groupes de travail sur le rapprochement Cap emploi / Pôle emploi qui est en cours...

Nous avons également tous les ans, une assemblée générale qui réuni directeurs et présidents. Soit environ 200 personnes. En tant que représentent du réseau des Cap emploi, nous avons tissé des liens privilégiés avec tous les Cap emploi afin de répondre aux attentes de chacun. À la fois aux attentes des interlocuteurs institutionnels. Mais aussi du réseau lui-même. Nous avons des échanges avec le réseau à minima hebdomadaire, avec notre newsletter, nous envoyons également un agenda mensuel, nous avons aussi un extranet. Nous procédons aussi à des enquêtes régulières pour pouvoir répondre aux sollicitations des décideurs publics et des partenaires. Nous sommes également à l'écoute des besoins du réseau en terme de professionnalisation et d'outillage pour renforcer les performances du collectifs. 

Guillaume : Quels sont les intérêts d’un tel réseau pour les Cap emploi et aussi pour les bénéficiaires ?

Carole : L'intérêt du réseau pour les Cap emploi c'est que Cheops apporte un appui aux Cap emploi sur le plan de la représentation politique du réseau mais cela permet également au réseau de délivrer une offre de services harmonisées sur l'ensemble du territoire, en étant fédéré sur un réseau unique. Et Cheops aide aussi à la professionnalisation des équipes. Handi formation, le centre de formation de Cheops dispense 80 formations auprès d'environ 1000 conseillers salariés Cap emploi par an environ. Cheops accompagne aussi les Cap emploi dans leurs démarches qualité : environ un tiers des Cap emploi sont certifiés ISO 9000**. Cheops a également le projet de centre ressources de la compensation du handicap qui sera mis à disposition des conseillers.

Guillaume : On l’a vu la crise sanitaire a chamboulé beaucoup de choses. Comment Cheops s’est adapté à la situation ? Qu’est-ce que cela a changé sur la gestion des Cap emploi ?

Carole : Alors durant cette période un peu particulière, Cheops a apporté un appui aux Cap emploi dans la mise en place du confinement et du déconfinement. Cheops a été le relai entre le cabinet du ministère du travail et du secrétariat d'état des personnes handicapés pour faire appliquer les mesures prises par l'état pour le confinement. Donc la fermeture entre autre, la mise en place de la continuité de services, le télé-travail des équipes... Cheops a relayé les informations, mis à disposition des outils, à relayé les questions auprès des pouvoirs publics, à mis en place une boîte à idées pour continuer l'accompagnement, le management des équipes.

Maintenant l'appui se fait dans le sens inverse : le déconfinement avec l'écriture d'un plan de déconfinement. Nous continuerons à être le relai à la fois descendant, donc de l'état vers les Cap emploi mais aussi ascendant : les questions des Cap emploi remontées à l'état et également latérales (entre structures si besoin). Nous sommes aussi l'interlocuteur avec le service public de l’emploi (SPE)*** afin d'échanger sur l'harmonisation des pratiques avec Pôle emploi et les missions locales. Nous faisons également un état des lieux des situations qui peuvent nous être demandé par l'état. Par exemple, un bilan de l'accompagnement pendant la période de confinement ou alors un état des lieux sur les commandes de masques par exemple.

Nous avons adapté nos outils. Par exemple, le centre Handi formation ne pouvant plus assurer de formations physiquement, nous avons renforcé le disposition en classe virtuelle. Nous en avons aussi profité pour mettre en place la plateforme d'évaluation des compétences numériques, comme la plateforme Pix portée par une Start-up d'état. C'était le moment idéal pour promouvoir ce type d'outils. Cette période a donné l'occasion aux équipes de se former, de participer à des webinaires. C'est l'occasion pour travailler sur des projets de fonds ou des outils numériques.

Durant cette période, nous avons continué à accompagner et représenter le réseau mais avec une dose plus importante de Visio-conférences. Tous les projets lancés ont été maintenu : la majorité des réunions se sont maintenues à distance. Nous nous sommes adaptés pour travailler à distance tout comme les équipes Cap emploi. La continuité de service a été assurée. Du 16 mars au 24 avril, sur une enquête auprès de 60 Cap emploi, 58 000 personnes handicapés ont été contacté par les équipes et quasiment 10 000 employeurs. Les équipes ont continué à recueillir des offres d'emplois et signer des contrats de travail pour les travailleurs handicapés.

Les équipes ont vraiment fait preuve d'agilité et de créativité sur le terrain. Dans des expériences hors normes comme celle que nous vivons, peuvent fleurir de belles initiatives de la part des collaborateurs, ce qui peut ouvrir de nouvelles réflexions pour l'avenir.

Guillaume : As-tu quelque chose à rajouter ?

Carole : Merci Guillaume pour cet échange, bravo pour ce nouvel outil innovant de podcast. En cette période, il est important de garder les échanges et la communication.

Guillaume : Merci Carole pour toutes ces explications, nous allons approfondir certains de ces sujets dans les épisodes ultérieurs de ALLO Cap emploi. Dans le prochain épisode, nous parlerons du maintien en emploi, en détaillant les types d’aides qui existent.. On va se quitter en musique avec une musique onirique intitulée « Stranger » par Aerocity. Donc au revoir à bientôt et merci de nous écouter.

Carole : Merci beaucoup...

MUSIQUE DE FIN "Stranger"


*La principale mission de la délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle c’est de concevoir des politiques garantissant l’amélioration de la formation et de l’emploi. Ensuite, elle met en place les stratégies conçues. Elle est chargée de l’inscription des politiques choisies dans la stratégie de l’Europe concernant le travail visant à lutter contre l’exclusion sociale et la pauvreté. L’établissement veille à ce que le droit social soit appliqué, surtout le droit du travail au sein des entreprises publiques et privées. Cette politique est transmise aux différents organismes liés à l’emploi et à la formation professionnelle, comme l’AFPA, l’ANPE, l’ASSEDIC et l’UNEDIC.

** ISO 9000 désigne un ensemble de normes relatives au management de la qualité publiées par l'Organisation internationale de normalisation (ISO).

*** Le service public de l’emploi (SPE) rassemble les acteurs publics et privés chargés de la mise en œuvre de la politique de l’emploi et de la formation professionnelle. Il est placé sous la tutelle du ministère chargé de l’emploi et de la formation professionnelle et dirigé par la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP). Ses missions sont définies par l’article L5311-1 du Code du travail qui dispose que « le service public de l’emploi a pour mission l’accueil, l’orientation, la formation, l’insertion ; il comprend le placement, le versement d’un revenu de remplacement, l’accompagnement des demandeurs d’emploi et l’aide à la sécurisation des parcours professionnels de tous les salariés ».

Partager cet article


Les partenariats